Pain au chocolat ou chocolatine ? Emmanuel Macron a tranché

Le président de la République s'invite dans le débat entre pain au chocolat ou chocolatine, et il a tranché, désormais il faudra dire…

C’est un débat qui dure depuis la nuit des temps. Doit-on dire pain au chocolat ou chocolatine ? Emmanuel Macron a tranché et cela ne pas pas plaire à tout le monde.

Le Président prend position #

Selon BFMTV, le président a donné son avis sur cette question qui divise les Français depuis des années.

Une préférence assumée entre pain au chocolat et chocolatine #

Macron admet ouvertement avoir une préférence pour l’appellation « pain au chocolat », même si cela peut aliéner une partie de ses électeurs. En effet, plusieurs régions françaises restent attachées au terme « chocolatine ». Tandis que d’autres utilisent « pain au chocolat. »

À lire Laurent Mariotte dévoile sa recette inédite de nuggets ultra-croustillants

Différences régionales

Comme le rappelait France 3 il y a quelques années, l’utilisation du terme « pain au chocolat » n’est pas répandue dans toute la France. Ainsi, en Alsace et dans l’est du pays, on entend plutôt parler de « petit pain au chocolat » ou de « croissant au chocolat. » À la frontière belge, certains disent même « couque au chocolat. »

Le président met l’accent sur l’unité dans le débat pain au chocolat ou chocolatine #

Tout en exprimant sa préférence personnelle, Macron a insisté sur le fait qu’il s’agissait là d’une opinion individuelle. Pour lui, le débat entre les deux noms n’a pas lieu d’être.

Ce qui compte avant tout, c’est la qualité et l’excellence de cette pâtisserie française si appréciée à travers le monde.

La gastronomie française à l’honneur #

En prenant part à ce débat, le président n’a pas manqué de mettre en avant le savoir-faire et l’excellence des professionnels français. Ils offrent aux consommateurs ces délicieux pains au chocolat – ou chocolatines !

À lire 60 millions de consommateurs dévoile la meilleure huile d’olive en supermarché

Il a souligné à quel point cette spécialité participe au rayonnement de l’Hexagone sur la scène internationale.

Un enjeu culturel

Au-delà de la question linguistique, ce débat reflète également l’enracinement des traditions régionales françaises et la diversité culturelle du pays.

Ainsi, quel que soit le nom qu’on leur donne, le pain au chocolat ou chocolatine sont le symbole d’un patrimoine culinaire riche et varié. Et cela reste propre à la France.

En se positionnant sur cette question apparemment anodine mais qui fait depuis longtemps débat, Emmanuel Macron montre une fois de plus sa volonté de s’adresser directement aux Français et d’échanger avec eux sur des sujets de la vie quotidienne.

À lire Manger cet aliment du quotidien vous rend moins stressé

Consommer-responsable.com est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris :